A l’assaut de la Saharaoui oui, vélo/grimpe trip 2

Objectif presque en vue

Après notre belle mise en jambe au pilier du soleil à la Ceyte, on s’enjaille un peu, on se chauffe beaucoup et nous voila partis avec l’objectif de faire la Saharaoui oui à l’aiguille de la Tour.

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas !

Les quelques kilomètres de vélo pour aller à Saou sont toujours aussi agréables à la fraîche, même si les sacs se font un peu sentir, la région se prête vraiment bien au déplacement à vélo !

La marche d’approche en montée est courte et vite avalée, nous sommes rapidement au pied de la voie, seuls et à l’ombre !

Jusqu’ici tout va bien !

Je me rappelais vaguement avoir trouvé la première longueur grimpante lors de ma visite précédente mais décide quand même d’y aller en tête, sachant pertinemment que je laisse la deuxième longueur en 6a pour Adrien !

Et c’est après quelques combats victorieux sur certains pas un peu plus fins que j’entame finalement ma plus grande spécialité : la désescalade ! Une fois je grimpe, ça passe pas je redescend puis remonte, je redescend, et me voila en refus d’obstacle ! A noter que la voie a été super bien rééquipée ( merci au caf de Saou encore une fois ) car avant cela cette longueur était carrément engagée ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui ! Il n’empêche que malgré cet équipement béton je n’ai pas envie de tomber et tester l’amorti de mes genoux en carton tout de suite. Disons le honnêtement, je n’ai pas le mental et aucune marge en grimpe. Je me surprends ainsi à penser que j’ai dû faire plus de moonwalk lors de mes ascensions en grande voie que Mickael Jackson dans toute sa carrière !

Avant le moonwalk

Devant mon échec cuisant, Adrien part donc et vient à bout de cette superbe longueur en 5c de 40m environ. C’est raide, c’est fin et ça grimpe tout du long, jamais de prise franche à se mettre sous la main ! Mais un rocher excellent de de jolis mouvements nous mènent à la longueur clefs qui nous surplombe ! Je la savoure en second et le rejoins.

La deuxième longueur est majeure, un superbe dièdre fissure jaune très athlétique. Encore une belle et grande longueur avec un petit surplomb final sur prises franches ! Un régal mais ça tape un peu dans la machine ! En plein soleil il fait très chaud et ça commence a être dur !

Sortie de L2

Et la c’est le début du combat de l’espace. Un peu de fatigue, pas mal de chaleur et beaucoup de gaz m’achèveront dans cette magnifique et très aérienne dernière longueur en 5c. Le dièdre est superbe et le vide se fait bien ressentir !

Début de la fin, on note une petite pose de cablé pour rassurer mon esprit tourmenté

Les points se font un peu plus espacés et c’est 4m au dessus du point que je m’aperçois que rien ne va plus ! Je suis bien entamée et ne vois pas la solution pour monter, une désescalade n’est pas non plus envisageable. Je suis mal positionnée, bref je suis taquet ! Adri au relai, lui, se vide les surrénales en me voyant en mauvaise posture, sans pouvoir rien faire et imaginant le beau vol que je pourrais prendre ! Enfin si, dire qu’Adri ne peut rien faire serait mentir ! Il me prodigue le meilleur des conseils au vu de la situation, comme le dit Orelsan « y’a rien a faire sauf d’avancer éééé.. On en rira quand on le verra sous un jour meilleur jour meilleur !! ». En effet j’ai écouté son conseil, j’ai arrêté de m’acharner à vouloir poser un mauvais câblé et puis j’ai avancé ! Petit mental quand tu nous tient !

Adri arrive au relai final, concentré !

C’est finalement passé, avec beaucoup de râles, sans aucune classe et après une dépense de temps et d’énergie monstre ! Pas glorieuse mais contente d’être arrivée au relai ! Adri me rejoins, et on s’empresse de redescendre de cette fournaise après avoir quand même profité de cette vue et ambiance de folie !

Pour conclure c’est à notre avis une très jolie voie variée, mais qui, malgré des cotations modestes, est à ne pas sous estimer! Un niveau 6a tout profils (dalle pour L1, fissure athlétique pour L2 et dièdre pour L3) semble un minimum pour vraiment en profiter ! A noter que L2 et L3 se prêtent bien à la pose de coinceurs pour s’entrainer !

Petit pique nique à l’ombre et retour en pédalant gaiement sous une chaleur d’été, super journée, mais on aurait peut être du faire la Poupoune aux choucas avant celle ci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :